Musée International
de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge

Ressources


Mes voisins - Francesca dans ses pensées


Description

Je m'appelle Yu Jie, je suis une artiste chinoise qui vit en Suisse depuis presque 11 ans.

J'étudiais dans la meilleure école d'art de Chine et j'étais très confiante et fière de mon art et de mes techniques, jusqu'au jour où mon école m'a envoyée en France pour un échange d'un an.

Et cette année-là, j'ai changé.

J'ai réalisé que mon travail était limité à des techniques expressives, mais qu'il lui manquait une motivation créative plus profonde.

C'est pourquoi en 2010, je suis venu en Suisse en espérant trouver l'inspiration pour ma création artistique.

Plus tard, j'ai rencontré Mary Ellen Mark, mon professeur, mon idole, la plus grande photojournaliste, et une photographe documentaire. Elle photographie souvent les gens qui sont loin de la société dominante, et vers ses franges plus intéressantes et souvent troubles. Elle m'a toujours encouragé à ne pas avoir peur.

Sortir, rencontrer des gens et écouter des histoires.

Elle a eu une grande influence sur mes créations ultérieures. En 2013, j'ai créé la série mes voisins et à ce moment-là, j'étais une étudiante pauvre. Je louais une maison dans une campagne suisse très éloignée.

Mes nouveaux voisins sont des immigrés, des retraités et certains ont des problèmes d'alcool et de drogue. J'ai été choqué à ce moment-là, parce que dans mon esprit la Suisse est l'un des pays les plus riches du monde, je ne pouvais pas croire qu'ici nous avons aussi un problème de pauvreté. Et c'est alors que j'ai eu mon inspiration créative. Je voulais mettre mes voisins et leur vie au centre de ma photo. Mes voisins sont des groupes désavantagés. Ils sont souvent oubliés ou ignorés par les autres membres de la société. Et je veux que le public les voie.

Ce sont mes voisins, mais ce sont peut-être aussi les vôtres.

Pendant le processus de tournage, j'ai demandé à entrer dans leur résidence, et j'ai installé deux énormes lumières professionnelles pour filmer. Puis je leur ai demandé de prendre la pose devant la caméra. C'est ainsi que ma série s'est achevée. Et chacun d'eux a vécu une image et dans un éclairage réel que j'ai conçu.

Pour moi, chaque photo est comme un contrôle de la réalité, un contrôle de cette société.

Je pense qu'en tant qu'artiste, nous devons assumer une sorte de responsabilité sociale. Nous devons transmettre des informations à travers nos œuvres d'art, soit en inspirant, soit en alertant les gens.

J'espère qu'à travers cette exposition, le public prêtera davantage attention aux groupes défavorisés qui nous entourent. Parce qu'ils sont peut-être nos voisins.

 

Cette oeuvre a été présentée dans le cadre de l'exposition CONCERNÉ·E·S : 30 30 ARTISTES FACE AUX QUESTIONS HUMANITAIRES, du 27 avril au 26 septembre 2021.


Crédits

Yu Jie Summer, 2015. © Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, Genève.


Tags

ImagesExpositions

Contenus liés

Mes voisins - Francesca dans ses pensées


Description

Je m'appelle Yu Jie, je suis une artiste chinoise qui vit en Suisse depuis presque 11 ans.

J'étudiais dans la meilleure école d'art de Chine et j'étais très confiante et fière de mon art et de mes techniques, jusqu'au jour où mon école m'a envoyée en France pour un échange d'un an.

Et cette année-là, j'ai changé.

J'ai réalisé que mon travail était limité à des techniques expressives, mais qu'il lui manquait une motivation créative plus profonde.

C'est pourquoi en 2010, je suis venu en Suisse en espérant trouver l'inspiration pour ma création artistique.

Plus tard, j'ai rencontré Mary Ellen Mark, mon professeur, mon idole, la plus grande photojournaliste, et une photographe documentaire. Elle photographie souvent les gens qui sont loin de la société dominante, et vers ses franges plus intéressantes et souvent troubles. Elle m'a toujours encouragé à ne pas avoir peur.

Sortir, rencontrer des gens et écouter des histoires.

Elle a eu une grande influence sur mes créations ultérieures. En 2013, j'ai créé la série mes voisins et à ce moment-là, j'étais une étudiante pauvre. Je louais une maison dans une campagne suisse très éloignée.

Mes nouveaux voisins sont des immigrés, des retraités et certains ont des problèmes d'alcool et de drogue. J'ai été choqué à ce moment-là, parce que dans mon esprit la Suisse est l'un des pays les plus riches du monde, je ne pouvais pas croire qu'ici nous avons aussi un problème de pauvreté. Et c'est alors que j'ai eu mon inspiration créative. Je voulais mettre mes voisins et leur vie au centre de ma photo. Mes voisins sont des groupes désavantagés. Ils sont souvent oubliés ou ignorés par les autres membres de la société. Et je veux que le public les voie.

Ce sont mes voisins, mais ce sont peut-être aussi les vôtres.

Pendant le processus de tournage, j'ai demandé à entrer dans leur résidence, et j'ai installé deux énormes lumières professionnelles pour filmer. Puis je leur ai demandé de prendre la pose devant la caméra. C'est ainsi que ma série s'est achevée. Et chacun d'eux a vécu une image et dans un éclairage réel que j'ai conçu.

Pour moi, chaque photo est comme un contrôle de la réalité, un contrôle de cette société.

Je pense qu'en tant qu'artiste, nous devons assumer une sorte de responsabilité sociale. Nous devons transmettre des informations à travers nos œuvres d'art, soit en inspirant, soit en alertant les gens.

J'espère qu'à travers cette exposition, le public prêtera davantage attention aux groupes défavorisés qui nous entourent. Parce qu'ils sont peut-être nos voisins.

 

Cette oeuvre a été présentée dans le cadre de l'exposition CONCERNÉ·E·S : 30 30 ARTISTES FACE AUX QUESTIONS HUMANITAIRES, du 27 avril au 26 septembre 2021.


Crédits

Yu Jie Summer, 2015. © Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, Genève.


Tags

ImagesExpositions

Contenus liés